Angélus

Parmi les hauts lieux de Saint-Emilion, retenons le domaine d’Angélus, classé Premier Grand Cru en 1996. Sur 39 hectares, le nom de ce terroir renvoit aux clochers où les vignerons venaient autrefois sonner l’angelus. C’est ce qui permet à ce vin de Bordeaux d’être reconnu à l’échelle internationale. Sa production, qui prend place sur un amphithéâtre naturel, est constitué à moitié de merlot, et à 47% de cabernet franc. Une petite parcelle est finalement dédiée au cabernet-sauvignon. La durée de maturation oscille entre 18 et 22 mois en fûts neufs. D’ailleurs, le domaine a été l’un des premiers en Bordelais à expérimenter une mise en fûts précoce.

Le résultat est là. Ce n’est rien que de dire que les vins d’Angelus sont parfaits. S’il ne faut retenir qu’un seul vin d’Angélus, citons celui de 2000, qui est tout simplement anthologique. D’autres millésimes se sont également illustrés : le 2005 et le 2009 ont été sublimes. Dans l’ensemble, ce sont plutôt des vins de garde. Pour les plus impatients, il est recommandé de se tourner vers un « Carillon d’Angélus ». Ce dernier a été conçu pour pouvoir être apprécié immédiatement.

Par ordre décroissant
Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4.  

39 Result(s) -

Par ordre décroissant
Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4.  

39 Result(s) -